un disco sinon rien

le disco fête ses 30 ans en 2019

En 2019, le discovery fête ses 30 ans d’existence, avec pas moins de 5 versions qui ont permis à Land Rover de régulièrement actualiser ce modèle. En 2017, Land Rover comptabilisait pas moins de 1,2 millions de véhicules type discovery vendus toutes générations confondues.

Le discovery a longtemps été boudé par les amoureux de la marque. Il a inauguré de nouvelles motorisations comme le TD5, qui, à l’époque de la sortie du discovery 2 a suscité la méfiance. Il est aussi conçu depuis l’origine pour faire la jonction entre le 4×4 rustique (defender, series) et le 4×4 sport haut de gamme (range rover). Du coup il a essuyé les plâtres du concept de SUV, Ayant l’air d’être ni un 4×4 pur et dur, ni une berline confortable.
Mais la sortie du Freelander, le vrai SUV de land rover a peut-être fait prendre conscience aux amateurs que le disco était, depuis son origine, plus prêt du défender que du freelander, disposant d’organes mécaniques éprouvés (BV, BT, ponts) et de capacités de franchissement remarquables pour un véhicule de ce poids.
Il faut aussi reconnaître que l’inauguration du discovery 3 a marqué un tournant pour cette gamme, qui a rejoint définitivement la catégorie des gros SUV (comme d’ailleurs la quasi totalité des véhicules land rover, y compris le nouveau defender) à des prix exhorbitants.

On peut s’attendre, avec l’envolée des prix de l’occasion des defender d’anciennes générations, à un regain d’intérêt déjà perceptible pour les discovery 1 et 2 qui, du coup, se retrouvent das un créneau de 4×4 peu chers, faciles à entretenir et disposant pourtant de bonnes capacités de franchissement.

Laisser un commentaire